• facebook
  • White Twitter Icon
  • Google + propre

MENTIONS LEGALES / CGV

© 2014 Conception et réalisation - Nicolashoueille.com

© 2016 actualisation et réalisation - Social33.com

Plan du site

Holbox, l’île paradisiaque du Yucatán.

20-Aug-2018

Petite île au nord du Golfe du Mexique, située au nord de la péninsule du Yucatán, à 2h de Cancún et 2h de Valladolid, Holbox mesure 34 km de long et 1,6 km de large.

 

 Holbox est un petit coin de paradis, loin du tourisme de masse, que j’ai eu la chance de découvrir lors d’un week-end prolongé au début du mois d’août. Sa douceur de vivre et son charme m’ont séduit dès mon arrivée.

 

Partie en début de matinée de Valladolid, j’arrive dans le petit village de Chiquila après un peu plus de deux heures de route. Chiquila est le village où se trouve l’embarcadère du ferry pour rejoindre l’ile d’Holbox.

Il n’a pas vraiment d’attrait touristique, les voyageurs y sont simplement de passage.

 

De la fenêtre du bus je vois plusieurs personnes au bord de la route agitant un drapeau rouge, je ne comprends pas tout de suite de quoi il s’agit mais je vois ensuite qu’elle signale en fait aux touristes arrivant en voiture, la présence de parkings. Eh oui, les « estacionamientos » bordent la route principale menant à l’embarcadère car les voitures sont toutes interdites sur l’île, ce qui contribue à lui donner son charme. Les locaux sur l’île se déplacent uniquement à  pied, en scooter ou en voiturette de golf.

 

Il est important de penser à retirer de l’argent avant d’arriver à Chiquila car il n'y a qu’un seul distributeur sur Holbox et il est souvent vide.

 

Deux compagnies de ferry permettent de se rendre sur l’ile : celles des 7 hermanos et le Holbox Express. Malgré son nom, le Holbox Express n’est pas plus rapide que son concurrent, tous deux mettent environ 25 minutes pour parcourir la quinzaine de kilomètres qui séparent Chiquila d’Holbox, et les tarifs sont les mêmes, 150 pesos l’aller (environ 7€). L’une opère à chaque heure pleine et l’autre à la demi-heure suivante, il y a donc des ferrys toutes les 30 minutes entre 7h et 19h.

 

 

L’ambiance particulière d’Holbox se ressent dès les premiers pas sur l’ile : des voiturettes de golf en guise de taxis, des rues de sable, de la musique… Encore plus qu’ailleurs dans la péninsule du Yucatán, il règne à Holbox comme un air de vacances.

 

L’ile n’est pas très grande et le centre se résume à des petits bâtiments d’un ou deux étages maximum.

On est loin des hautes constructions bétonnées de Cancun ou de Cozumel. Ici, les maisons sont colorées et au fil de mes balades j’ai pu découvrir de magnifiques œuvres de street art qui égayent encore un peu plus les rues de l’ile. Les chaussures et même les tongs sont en option, un peu partout les gens se baladent pieds nus et en maillot de bain.

 

La plage se trouve de l’autre côté de l’île par rapport au port. Après une dizaine de minutes de marche depuis l’embarcadère, j’aperçois enfin la plage, cette plage paradisiaque que l’on ne voit normalement que sur les cartes postales.  Elle s’étend sur plusieurs kilomètres, le sable y est blanc et fin, et l’eau est translucide sur plusieurs dizaines de mètres. La plage est bordée de petits hôtels de charme, ce qui rend la plage d’autant plus agréable. Les tons de bleus sont impressionnants, l’eau est transparente sur environ 40 mètres au bord de la plage, elle ne m’arrive d’ailleurs pas plus haut qu’au mollet ; elle devient ensuite légèrement plus foncée et plus profonde mais j’arrive toujours à voir les poissons peu farouches qui me frôlent les jambes. A l’horizon l’eau est presque noire et contraste parfaitement avec le bleu clair du ciel.

 

 

Les lieux pour manger à Holbox ne manquent pas, du restaurant chic sur la plage au restaurant local traditionnel, il y en a pour tous les goûts. Globalement, les prix sont un peu plus élevés, notamment à cause de l’isolement de l’île, mais il est tout de même possible, de manger à des prix raisonnables. 

 

 

Profiter de la plage est probablement l’activité principale des touristes de passage sur Holbox, mais pour les plus actifs, d’autres activités sont proposées. Selon la période à laquelle vous visitez Holbox vous pourrez aller nager avec les requins baleines (de juin à début septembre), pratiquer la pêche sportive, louer des vélos ou une voiturette de golf pour découvrir les zones plus sauvages de l’ile. 

Les couchers de soleil sont magnifiques et peuvent être observés depuis la plage principale de l’île.

Le soir venu, en fonction des périodes de l’année, il est également possible d’observer des reflets lumineux dans la mer, à seulement quelques dizaines de mètres du bord. Ce phénomène de bioluminescence est dû à une sorte de plancton « lumineux ». De nombreuses agences proposent des tours organisés, mais il est tout à fait possible de le faire par soi-même gratuitement, il suffit de s’éloigner un peu de la plage principale et d’aller se baigner une fois la nuit tombée.

 

 

Pour ma part, c’est à pied que le lendemain matin je choisi d’aller jusqu’à Punta Cocos l'une des extrémités de l'île. moins fréquentée. Après 30 bonnes minutes de marche au bord de la plage, puis sur une petite route, j’arrive sur une plage, plus petite que celle du centre mais beaucoup moins fréquentée. 

Etant arrivée relativement tôt le matin, j’ai l’impression d’avoir la plage pour moi toute seule, pendant plusieurs heures avant que d’autres touristes n’arrivent vers 13h-13h30. Les zones ombragées ne sont pas très nombreuses mais les hamacs disposés dans l’eau permettent de se rafraîchir.  N’étant restée à Holbox que deux jours je n’ai pas eu le temps d’aller jusqu’à l’autre extrémité de l’ile, Punta mosquitos, un peu plus éloignée encore, ça sera pour une prochaine fois. 

 

 

 

 

Etant venue en pleine saison des pluies j’ai aussi pu expérimenter Holbox sous la pluie. Les routes s’inondent rapidement. Heureusement, cela ne dure jamais longtemps et après à peine une heure de pluie, les nuages laissent à nouveau la place au soleil.

 

Le soir venu l’ambiance change radicalement et les touristes se mêlent aux locaux venus prendre un verre, plusieurs bars proposent de la musique live. J’ai particulièrement apprécié la présence de nombreux mexicains dans les bars le soir, et je n’ai pas eu, contrairement aux zones animées de Playa del Carmen ou de Cancun, l’impression d’être dans un club de vacances. Enfin, la plage d’Holbox est un spot merveilleux pour observer les étoiles le soir venu, j’ai eu la chance de voir une dizaine d’étoiles filantes tellement le ciel était dégagé ce soir-là.

 

Pour résumer, l’ile d’Holbox est « paradisiaque ».

Hors des sentiers battus, cette petite île mexicaine encore peu connue, est parfaite, pour un voyage de noce, entre amis ou avec des enfants.

 

Vous l’aurez compris je suis littéralement tombée amoureuse de l’île et de son ambiance agréable et relaxante et vous recommande vivement d’aller la découvrir.

 

Pour un voyage sur mesure, n’hésitez pas à nous contacter par email à l'adresse suivante :

contact@mexique-essentiel.com ou via notre formulaire en ligne

https://www.mexique-essentiel.com/formulaire

 

A bientôt en terres mayas,

Sarah 

Please reload

FOLLOW US
  • Black Facebook Icon
  • Black Twitter Icon
  • Black Google+ Icon
  • Black YouTube Icon
POST RÉCENTS
Please reload

ARCHIVE
Please reload

SEARCH BY TAGS